02.03.2021

Nostalgie d'une Europe souveraine

Résultats d'un sondage d'opinion réalisé avec l’institut de sondage Ipsos dans huit pays de l’Union européenne (France, Allemagne, Espagne, Italie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Suède) sur le rapport des Européen.ne.s à la souveraineté européenne.

Les responsables politiques européens semblent désormais partager ce constat : l’affirmation de l’Europe en tant qu'acteur de premier plan sur la scène internationale doit passer par le renforcement de la souveraineté européenne. La souveraineté européenne est devenue un objet de nostalgie des capitales européennes: ardemment désirée et réclamée, la souveraineté européenne n’est pourtant pas - encore – devenue une réalité. Que pense l’opinion publique du concept de souveraineté européenne? Ce concept est-il compris et quelle lecture les différents pays européens en font-ils? Certains voient-ils dans l’action de l'Europe la confirmation d’une souveraineté déjà pleine et entière?  

Pour répondre à ces questions, la Fondation Friedrich-Ebert et la Fondation Jean-Jaurès ont réalisé avec l’institut de sondage Ipsos une enquête dans huit pays de l’Union européenne (France, Allemagne, Espagne, Italie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Suède) sur le rapport des Européen.ne.s à la souveraineté européenne. 8 000 citoyen.ne.s ont été interrogé.e.s sur la base d'un échantillon représentatif dans le cadre d’un sondage en ligne réalisé entre le 28 décembre 2020 et le 8 janvier 2021. 

Seule la moitié (51%) des personnes interrogées considèrent que l'Europe est aujourd'hui souveraine. Les personnes les plus optimistes se trouvent en Pologne (65%), en Roumanie (63%) et en Suède (61%), suivies par l'Allemagne (57%), la Lettonie (56%) et l'Espagne (53%). La France (36 %) et l'Italie (46 %) sont les plus critiques. 

Découvrir l'enquête et les rapports par pays

Friedrich-Ebert-Stiftung 
Bureau de Paris

41 bis, bd. de la Tour-Maubourg
75007 Paris
France

+33 (0)1 45 55 09 96
+33 (0)1 45 55 85 62

fes(at)fesparis.org

Vers le haut