Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau de Paris
41 bis, bd. de la Tour-Maubourg
75007 Paris
France

Tel.: +33 (0)1 45 55 09 96
Fax: +33 (0)1 45 55 85 62

E-Mail: fes@fesparis.org
www.fesparis.org

Recevoir notre Newsletter!

Vous êtes ici: FES Paris > Page d' Accueil

Bienvenue au bureau parisien de la FES

 
7 février 2017, 14h - 18h30
Salle Victor Hugo, Immeuble Chaban-Delmas, 101, rue de l'Université, 75007 Paris

Invitation à la conférence 

Un an après l'accord de Paris sur le climat: regards franco-allemands

tl_files/fesparis/img/Photo Climat.png.jpg
Photo: Teun van den Dries


En partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès

Depuis l’Accord de Paris pour le climat, la réduction des émissions des gaz à effet de serre est devenue un impératif majeur, pour les États comme pour l’Union européenne. L’enjeu est désormais la mise en cohérence entre les politiques énergétiques, à commencer par celles du couple franco-allemand. La Fondation Jean-Jaurès et la Fondation Friedrich-Ebert abordent ces problématiques lors d’un colloque franco-allemand, en présence des deux ministres Ségolène Royal et Barbara Hendricks.

Ce colloque portera tant sur la réforme du marché européen des quotas avec l’objectif d’un prix du carbone plus dissuasif que sur les activités hors quota – habitat, transports, … – avec une mise en cohérence des efforts de chaque pays (le « burden sharing »).

Il sera notamment introduit par Barbara Hendricks, ministre allemande de l’Environnement, et conclu par Ségolène Royal, ministre française de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en France, chargée des relations internationales sur le climat. 

Programme

14h30 : Accueil 
Stefan Dehnert, directeur de la Fondation Friedrich-Ebert Paris
Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès

14h40 : Introduction 
Barbara Hendricks, ministre fédérale de l’Environnement, Allemagne

15h-16h30, première table-ronde : Donner une visibilité et un rôle directeur au prix du carbone en Europe
Président : Olivier Appert, président du Conseil français de l’énergie

  • Benoît Calatayud, rapporteur pour la Fondation Jean-Jaurès de la note Sortir de l’économie carbonnée : à quel prix ?
  • Jo Leinen, député européen allemand
  • Édouard Martin, député européen français
  • Gérard Mestrallet, président du Conseil d’administration du groupe Engie
  • Dimitri Pescia, Agora Energiewende 

16h40-18h10, deuxième table-ronde : Le « Burden Sharing » entre pays membres et la cohérence des stratégies nationales respectives

  • Pierre Abou, rapporteur pour la Fondation Jean-Jaurès du rapport « Accord de Paris sur le climat : exigence de convergence pour les Etats membres de l’Union européenne » 
  • Jean-Paul Chanteguet, député français, président de la Commission « Développement durable et aménagement du territoire » à l’Assemblée nationale
  • Odette Herviaux, sénatrice française, vice-présidente de la Commission « Aménagement du territoire et développement durable » au Sénat
  • Nina Scheer, députée allemande, membre de la Commission de l'économie et de l'énergie au Bundestag

18h10-18h30 : Conclusion
Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des relations internationales sur le climat

INSCRIPTION obligatoire avant le 2 février 2017 à 12h.

Une pièce d’identité (uniquement carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour en cours de validité) ainsi que la confirmation d’inscription vous seront demandées à l’entrée. 
Entrée libre dans la limite des places disponibles, ouverture des portes à 13h30.


 
Berlin, 17 novembre 2016

La Fondation Friedrich-Ebert accueille le Premier ministre Manuel Valls à Berlin

tl_files/fesparis/img/activites/Manuel Valls + Kurt Beck.jpg

Le Premier ministre Manuel Valls a été l’invité de la Fondation Friedrich-Ebert (FES) à Berlin, où il s’est entretenu avec le président de la FES et ancien ministre-président de Rhénanie-Palatinat, Kurt Beck, ainsi qu’avec des représentants des partis, des ministères et de la société civile allemands. Le débat fut consacré aux défis communs de l’avenir de l’Europe, parmi lesquels figurent la politique européenne de sécurité, la transition numérique et l’avenir de l’euro. Les participants ont également rappelé à quel point il était important de rapprocher l’Europe des citoyens. 


Berlin, 5 et 6 décembre 2016

8ème Forum franco-allemand des syndicats
La transition numérique en France et en Allemagne

En coopération avec: DGB, CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA

Avec la participation de Frédéric Lerais, directeur de l’IRES, Sebastian Jobelius, directeur de cabinet de la ministre allemande du Travail, Christina Schildmann, directrice scientifique de la commission travail du futur, Fondation Hans-Böckler, Klaus Kost, professeur honoraire à l‘Université de Bochum, directeur général de Project Consult GmbH, Martine Derobert, membre FO du CESE, rapporteure de l’avis « coproduction à l’heure du numérique » 


 

tl_files/fesparis/img/newsletter/Demo 250.jpg

Synthèse des principaux résultats de l'étude

Centre fracturé, climat d'hostilité:
les opinions d'extrême-droite en Allemagne

La nouvelle étude de la Fondation Friedrich-Ebert consacrée aux opinions d’extrême-droite en Allemagne est parue le 21 novembre dernier. L’Institut de recherche interdisciplinaire sur les conflits et la violence (IKG) de l’Université de Bielefeld étudie depuis 2002 différents aspects de l'hostilité exprimée à l’intérieur de la société par des opinions méprisantes à l’égard de certaines catégories de personnes. L’étude décrit, sur la base de données représentatives collectées pour l’année 2016, l’image d’une société fracturée.



 

tl_files/fesparis/img/newsletter/Capture derobert.JPG

FES Paris, Dezember 2016

Kundenpartizipation in Zeiten der Digitalisierung

von Martine Derobert

Im vergangenen Oktober hat der französische Wirtschafts-, Sozial- und Umweltrat (CESE), eine verfassungsgebende Versammlung, die aus Vertretern der Gewerkschaften, Arbeitgeberverbänden, Vereinen und der Zivilgesellschaft besteht, für eine Stellungnahme zur „Kundenpartizipation in Zeiten der Digitalisierung“ gestimmt.

Der Text von Martine Derobert, Berichterstatterin der Stellungnahme und Mitglied der Gewerk­schaft FO im Wirtschafts-, Sozial- und Umweltrat (CESE), präsentiert die Zusammenfassung der Stellungnahme sowie eine Auswahl der wichtigsten Punkte für die Bereiche Beschäftigung, soziales Gleichgewicht, Umwelt und Verbraucherschutz.



 

tl_files/fesparis/pdf/publication/Capture migration.JPG

FES Perspective, Dezember 2016

Managing migration - the OSCE's response*

Von David Buerstedde

Migration war bis zum Beginn des Jahres 2016 kein besonders drängendes Thema auf der politischen Agenda der OSZE. Mittlerweile sind sich die Mitgliedstaaten allerdings einig, dass Migration zu einer zentralen sicherheitspolitischen Herausforderung geworden ist. In der vorliegenden Publikation analysiert David Buerstedde die konkreten und zum Teil weitreichenden Vorschläge einer informellen Arbeitsgruppe, die 2016 unter dem deutschen OSZE-Vorsitz gebildet wurde. Die Vorschläge machen deutlich, dass die OSZE zukünftig beim Umgang mit Migration in Europa eine bedeutende Rolle spielen wird.



 

tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture Rentenpolitik.JPG

Internationale Politikanalyse, September 2016

Vorbild Deutschland oder Vorbild für Deutschland?
Die französische Rentenversicherung auf dem Weg zu einem neuen Politikmodell

von Florian Steinmüller

Die französische Rentenpolitik kann bei Leistungs- und Finanzierungsaspekten als Vorbild für Deutschland dienen und Reformanstöße für die deutsche Rentendebatte geben. Dies umfasst zum einen fokussierte Leistungsverbesserungen für rentenpolitisch benachteiligte Bezugsgruppen, zum anderen die Finanzierung durch Sozialbeiträge über der Beitragsbemessungsgrenze. Darüber hinaus hat Frankreich für die Rentenpolitik eine Methode zur Konsensfindung entwickelt, die zukunftsweisend auch für andere Politikbereiche sein könnte. 


  

tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture Dengler.JPG

WISO-Direkt 21/2016

La transition numérique: quels effets sur le monde du travail?

par Katharina Dengler

La transition numérique changera le monde du travail et aura des effets variables en fonction des métiers. Pour déterminer l'ampleur des remplacements déjà observables de certains salariés par l'ordinateur ou la machine, Dengler et Matthes (2015a, 2015b) calculent pour le marché du travail allemand des « potentiels de substituabilité ». Leurs travaux montrent qu’il n’y a pas lieu à ce stade de craindre des destructions massives d’emplois.

 


 

tl_files/fesparis/img/Capture Terrorism in the MENA.JPG

Methods of Preventing and Combatting Terrorism in the MENA Region and in the West

FES Jordan & Iraq

Around the globe, much thought is currently being put into devising new methods of both combatting existing terrorist threats and preventing rising radicalization and violent extremism. Unsurprisingly, the approaches that are deemed most adequate vary considerably from one country to the next, ranging from more security-focused methods to ones relying on socioeconomic or ideological factors, for example. In some countries the fight against terrorism has served as a pretext to delay democratic reforms, to restrict the media and civil society and to crack down on political opponents. Yet, a strong civil society, for example, can serve as a key asset in preventing radicalization, by educating and engaging citizens, and providing opportunities and perspectives to youth.

With this publication, FES wishes to further an open exchange on the topic and to contribute to it by presenting different views on the matter from several countries in the MENA region as well as from Europe (including France), Russia and the US. The majority of the papers compiled in this publication were presented at an international conference held in Jordan in June 2016 entitled “Methods of Preventing and Combatting Terrorism in the MENA Region and the West” organized by FES Amman.

Publication en arabe


 

tl_files/fesparis/pdf/publication/Capture auf dem Weg zu Wohlfahrt 4.0.JPG

politik für europa # 2017 plus

Auf dem Weg zu Wohlfahrt 4.0 – Digitalisierung in Frankreich

von Claudia Christ, Rolf Frankenberger

Die wachsende Digitalisierung durchdringt unterschiedlichste Bereiche von Wirtschaft, Gesellschaft und Politik. Das löst vielerorts Wandel aus. Davon sind zwangsläufig auch die Wohlfahrtsstaaten betroffen. In diesem Zusammenhang stellen sich grundlegende Fragen: Welche Auswirkungen hat die Digitalisierung beispielsweise auf die Gesundheitssysteme und den Arbeitsmarkt? Wie weit sind die Entwicklungen in den einzelnen Wohlfahrtsstaaten vorangeschritten? Und welche weiteren Entwicklungen sind zu erwarten? Wie reagieren zentrale Akteure in den jeweiligen Politikfeldern darauf?

Diesen Fragen geht eine Studie nach, die eine Gruppe Wissenschaftlerinnen und Wissenschaftlern der Eberhard Karls Universität Tübingen im Auftrag der Friedrich-Ebert-Stiftung durchgeführt hat. Sie untersucht sowohl den Stand der Digitalisierung als auch deren Auswirkungen auf die Politikfelder Arbeit, Gesundheit- und Innovationspolitik anhand eines Vergleichs von sieben Wohlfahrtsstaaten: Estland, Frankreich, Großbritannien, Italien, Schweden, Spanien und Deutschland.

Die vorliegende Publikation ist ein Teil dieser Vergleichsstudieund befasst sich mit der Situation in Frankreich.

 


 

tl_files/fesparis/pdf/publication/Capture digitalisation.JPG

WISO-Diskurs

Digitalisation and low-skilled work

von Hartmut Hirsch-Kreinsen

In the current “Industry 4.0” discussions about mechanising, automating and digitalising the entire world of work, low-skilled work and repetitive tasks are treated as increasingly anachronistic relics from the early industrial era. It is suggested that within just a few years there will be no industrial jobs left for the unskilled and semi-skilled, leaving many workers facing social exclusion and loss of status. 

In fact, talk of a general erosion of low-skilled work is premature. Over the past fifteen years this type of work has actually stabilised, after industrial rationalisation processes broadly reached their limits. Low-skilled work is receptive to different development dynamics, and by no means obsolete in a modern and digitalised economy. Even if new technologies may accelerate and in some cases further automate processes, there is one aspect where they cannot substitute the human: experience.

This study, prepared for Friedrich-Ebert-Stiftung by Prof. Hartmut Hirsch-Kreinsen, shows how low-skilled work remains highly relevant. Even in a context of advancing digitalisation, its continuing significance for employers should not be under-estimated, nor should it be ignored in employment policy.


 

tl_files/fesparis/pdf/publication/Capture role des coalitions.JPG

FES-Perspective

Le rôle des coalitions dans la politique climatique internationale après l’accord de Paris

de Thomas Hirsch

Dans le passé, la formation de coalitions a été un instrument efficace pour atteindre les objectifs climatiques lorsque les négociations étaient difficiles. Alors que le processus de négociation était au centre des préoccupations politiques dans la période précédant l’accord de Paris, c’est sur sa mise en œuvre que vont se concentrer les efforts dans l’après-COP21, afin de relever de nouveaux défis. Pionnières du changement, les coalitions joueront, sous certaines conditions, un rôle majeur dans l’accélération du processus de transformation qui constitue un élément important de la politique climatique.


  

tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture Puhl.JPG

La France, l'Allemagne et l'Europe de la défense

Réponse à l'analyse de Jean-Pierre Maulny (mars 2016)

par Detlef Puhl

La politique de défense européenne fait son retour dans le débat public. Le sujet a été récemment porté par la présentation à Bratislava d’un document franco-allemand ou en mars dernier via la publication d’une analyse de Jean-Pierre Maulny (IRIS) pour le compte de la FES, dans laquelle il appelle à une initiative franco-allemande visant à la création d’une « véritable zone défense européenne » sur le modèle de la zone euro. Voici la réponse de Detlef Puhl, qui exprime son scepticisme. La zone euro est-elle un modèle pertinent ? Avons-nous une idée des objectifs et de la nature de la « zone défense » que nous souhaitons créer ?  

 


  

tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture Puhl deutsch.JPG

Frankreich, Deutschland und die gemeinsame europäische Verteidigungspolitik

Replik auf Jean-Pierre Maulny (März 2016)

von Detlef Puhl

Die Debatte um die europäische Verteidigungspolitik hat spätestens seit der BREXIT-Entscheidung neuen Schwung bekommen. Schon im März 2016 hatte Jean-Pierre Maulny (IRIS) in einem Papier für die FES angeregt, Frankreich und Deutschland sollten die Initiative für einen „echten europäischen Verteidigungsraum“ nach dem Vorbild der Euro-Zone schaffen. Dafür schlägt er drei konkrete Schritte vor. Detlef Puhl ist skeptisch. Ist die Euro-Zone ein gutes Vorbild? Und wissen wir, was wir im und mit dem „Verteidigungsraum“ anfangen wollen? Eine Antwort.


 
Paris, 5 et 6 octobre 2016

29. Deutsch-Französische Strategiegespräche
29e Cercle stratégique franco-allemand

En coopération avec l'IRIS

Avec la participation d'Alain Richard, Sénateur du Val d’Oise, ancien ministre, président de l’IRIS, co-président du Cercle stratégique, Hans-Peter Bartels, Commissaire parlemen-taire aux forces armées allemandes, Jean-Dominique Merchet, journaliste, correspondant diplomatique et défense, L’Opinion, Thomas Hitschler, député, membre de la commission de la défense, S.E. Jean de Gliniasty, ancien ambassadeur de France en Russie, directeur de recherche à l’IRIS, Gernot Erler, député, envoyé spécial du gouvernement allemand pour la présidence de l’OSCE en 2016, coordinateur du gouvernement allemand pour la coopé- ration avec la Russie, l’Asie centrale et les pays du partenariat oriental, co-président du Cercle stratégique

 


  

tl_files/fesparis/img/newsletter/img_nl_publication_fr.pngAnalyses et documents

Refonder l'Europe

par Sigmar Gabriel et Martin Schulz

Quelle conception les sociaux-démocrates allemands ont-ils de l’avenir de l’Europe ? Comment relancer le projet européen et retrouver la confiance des citoyens ? Le président du SPD, Sigmar Gabriel, et le président du Parlement européen, Martin Schulz, livrent leurs propositions dans cette déclaration, dont la version originale a été publiée le 24 juin en Allemagne.   


tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture cover.JPGAnalyses et documents

Europe sociale, coup d'accélerateur ou coup d'arrêt?

par Reiner Hoffmann, président du DGB

La crise économique et financière européenne n’est pas terminée. Alors que les partis nationalistes, populistes et antieuropéens remportent de plus en plus de succès, la solidarité entre les Etats membres s’effrite.

Reiner Hofmann, président du DGB explique dans ce texte en quoi seule une relance de l’Europe sociale permettra d’apporter le changement espéré.



tl_files/fesparis/img/newsletter/img_nl_publication_fr.pngAnalyses et documents

La libre circulation et l'Etat social
Un commentaire pour le journal "Die Welt"

par Olaf Scholz, maire de Hambourg

La libre circulation des personnes est une avancée majeure de l’Europe. C’est à l’ensemble des citoyens européens qu’il revient d’œuvrer pour préparer son avenir. Le temps presse: si nous attendons que les problèmes s’aggravent avant de les traiter, les égoïsmes nationaux se réveilleront et l’Europe s‘affaiblira. C’est une chose que nous ne pouvons pas nous permettre.


tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture Challenges of Industry.JPGgood society – social democracy # 2017 plus

The Challenges of Industry 4.0 for Small and Medium-sized Enterprises

par Christian Schröder

The "German Mittelstand" is traditionally strong in the industrial sector, which is facing a "digital revolution" concerning business models, downstream services and work organization. The report focuses on the main challenges for Mittelstand companies with regard to Industry 4.0 and discusses how the relevant framework needs to be tailored to support them in meeting these challenges.


tl_files/fesparis/img/Webseite/Capture Prospects for consumers in a european energy union.JPGgood society – social democracy # 2017 plus

Prospects for Consumers in a European Energy Union

par Julius Ecke et Nicolai Herrmann

The EU Commission praises the European Energy Union as a "New Deal for Energy consumers". But can it really fulfill its expectations and deliver benefits for consumers? The study goes into this and evaluates strategic elements of the European Energy Union from a consumer perspective. 


tl_files/fesparis/img/Capture fin du droit de greve.JPGFES Briefing, mai 2016

La fin du droit de grève?
Une étude internationale sur les tendances récentes

par Edlira Shafa

Le droit de grève est menacé. Les cas de grèves suspendues, sanctionnées ou interdites par de nouvelles lois sont mentionnés dans un nombre de pays de plus en plus important. Les travailleurs et leurs syndicats luttent sur de nombreux fronts pour obtenir, protéger et défendre leur droit à faire grève.

Cette étude vise à mettre au jour des tendances et des modèles de violations du droit de grève dans le monde entier, en se concentrant particulièrement sur les cinq dernières années (de 2012 à 2016). Elle identifie et définit les niveaux de violation dans les pratiques et dans les cadres légaux existants, telles que les restrictions allant au-delà des limites fixées par les organes de contrôle de l’OIT. 


 
Paris, 23 juin 2016

Industrie 4.0, regards franco-allemands

La digitalisation de l'industrie est aujourd'hui un enjeu crucial pour les pays occidentaux. Quelles innovations économiques et technologiques peut-elle apporter ? Faut-il craindre ses coûts sociaux ? Une rencontre franco-allemande décrypte les enjeux d'une industrie 4.0 pleine d'avenir.

Daniel Buhr, professeur à l'Institut de sciences politiques de l'université de Tübingen, auteur de l'étude "Une politique d'innovation sociale pour l'industrie 4.0"

Konrad Klingenburg, directeur du bureau de Berlin, département politique générale, IG Metall

Vincent Charlet
, directeur de la Fabrique de l'industrie

Débat animé par Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives économiques


Présentation de Daniel Buhr              

Présentation de Konrad Klingenburg

Synthèse des débats

En coopération avec la Fondation Jean-Jaurès, le ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique et la Fabrique de l'industrie 

 


tl_files/fesparis/img/activites/Cover Industrie 4.0.JPGUne bonne société – une démocratie sociale # 2017 plus

Une politique d'innovation sociale pour l'industrie 4.0

par Daniel Buhr

En Allemagne, le débat sur le numérique est essentiellement dominé par le concept d’industrie 4.0, qui correspond au phénomène de digitalisation de la production. Or les innovations dans ce domaine sont surtout définies d’un point de vue technique et ne peuvent organiser à elles seules l’ensemble du processus de digitalisation dans les entreprises et les branches professionnelles. Ainsi, il est essentiel de considérer l’industrie 4.0 comme une innovation sociale de sorte que la politique d’innovation prenne en considération l’ensemble des dimensions de la digitalisation qui impactent la société.



tl_files/fesparis/img/Refugee policy cover.JPGWiso-Diskurs, 3/2016

Refugee policy in the European Union
Protect human rights!

by Petra Bendel

This report by Petra Bendel gives a comprehensive and detailed overview of the European Union’s refugee policy. It serves to provide orientation in this currently very dynamic policy area. Universal human rights offer a compass for evaluating proposed measures and policy ideas.


tl_files/fesparis/pdf/publication/Cover EU-Umfrage.PNGEnquête européenne: quelles sont les attentes des citoyens de l’Union européenne?

« A l’heure actuelle, le débat général sur le plus ou moins d’Europe ne répond pas aux attentes des citoyens » : telle est la conclusion que Kurt Beck, le président de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES), tire des résultats d’une enquête représentative (PDF) réalisée par l’institut de sondage Policy matters pour le compte de la FES en septembre/octobre dernier.

Les citoyens européens se montrent ainsi critiques vis-à-vis de l’UE et attendent des réponses de l’Etat-nation, lorsqu’ils privilégient par exemple les solutions nationales sur les sujets de politique budgétaire et de politique sociale. Cependant, ils plaident également pour des solutions européennes dans d’autres domaines de l’action publique, tels que la politique étrangère et de sécurité, la taxation des entreprises internationales, la protection des données, l’approvisionnement énergétique et l’immigration.

Dans le cadre de cette enquête à grande échelle, 7 000 personnes ont été interrogées dans huit pays différents. Les résultats illustrent l’impact considérable de la crise financière, de la crise de l’euro et de la crise migratoire sur l’opinion publique.  

L'enquête en anglais

Umfrage in deutscher Sprache